École secondaire de Par-en-Bas
Jusqu’à septembre 2001, la région était desservie par École Sainte-Anne-du-Ruisseau. Après la fermeture de cette école, les élèves et le personnel du CSAP se sont mutés à la nouvelle école à Tusket. Lorsque
l’école a ouvert ses portes, il y avait une population d’environ 210 élèves des niveaux 9e année à la 12e année. L’École secondaire de Par-en-Bas fut construite à un coût de 7,5 millions dollars, plus les frais annexes comme ceux attribués à la technologie. C’est une école qui renferme tous les avantages disponibles pour ses étudiants.

Après avoir oeuvré pendant plusieurs années, une collaboration entre le CSAP et le Conseil acadien de Par-en-Bas à porter fruit avec l'ouverture du Centre Communautaire de Par-en-Bas en 2009. Ce centre communautaire y comprend une garderie pré-maternelle, des bureaux de travail et la Salle Père Maurice LeBlanc qui peut accommoder jusqu’à 300 personnes.

Depuis 2010, l’école participe au projet provincial Écoles Plus. Ce programme correspond aux recommandations de la commission Nunn pour améliorer la coordination des programmes et services offerts aux enfants, aux jeunes et aux familles. La vision d'Écoles Plus est que les écoles soient des locaux commodes pour offrir des services, tels que les services de santé, de santé mentale et autres services aux familles. Cette approche est censée de faciliter la collaboration entre professionnels qui oeuvrent pour le bien-être de nos enfants. Présentement à École secondaire de Par-en-Bas on compte un centre de santé jeunesse et trois personnes qui font partie de cette initiative dont deux sont travailleuses sociales.

En préparation pour la Finale des Jeux de l'Acadie dans la région d'Argyle en juin 2011, l'école a vu une amélioration des terrains de jeux. L'école est fière d'avoir un nouveau champ de soccer et d'un terrain d'athlétisme de haute qualité.